Consommé de Volaille

Consommé de Volaille

Recette de consommé de volaille à base de dinde cuite comme une poule au pot
○ { Consommé de volaille } ○

Préparation : 45 minutes  ~ Cuisson : 90 minutes ~ Difficulté : ♥♥ ~ Coût :

Consommé Célestine façon Cenwen

○[ L'appréciation du Chef sur mon travail } ○
○[ L’appréciation du Chef sur mon travail } ○
« J’ai mis aussi des coups de cœur sur de belles réalisations comme le Consommé de volaille de Cenwen« 

Bonjour,

C’est un rituel bien établi désormais sur La Cuisine des Anges que de participer tous les mois aux épreuves duBrevet d’Aptitude Culinaresque organisé par le Chef Bertrand Simon.

Pour rappel, il s’agit de travailler sur un thème donné, en appliquant au mieux les techniques appropriées. Pas de récompense autres que de voir son travail examiné, décortiqué et commenté par le Chef. Pas de classement, pas de prix mais un regard objectif sur l’évolution de son travail et le résultat obtenu. En ce qui me concerne, ça n’a pas de prix et je prends chaque épreuve extrêmement au sérieux en cherchant à dépasser mes limites pour progresser.

Apprendre, remettre cent fois l’ouvrage sur le métier, peu importe le temps que les choses prennent. Pour les faire bien, il n’y a pas trente six façons mais une seule, les faire bien !

Le thème de ce mois-ci était consacré aux soupes et potages,  ce qui vu le temps tombe bien ! Et en plus, la soupe, j’adore !

Paradoxalement, ce thème a failli me rendre dingue. Je me suis dit « Cool, ça je maitrise ! » et au final, pas mal de mes certitudes ont été pulvérisées, à commencer par les dénominations, puisque je me suis rendue compte que je n’utilisais pas toujours à bon escient les termes de crèmes et veloutés et que je pédalais un peu dans le potage. (Oui, bon, je sais, elle est facile ! ^^’)

Voulant relever le défi lancé, je suis partie sur quelque chose que je ne pratique pas couramment, la confection d’un bouillon pour le décliner ensuite en consommé.

Et comme en ce moment, je milite pour la réhabilitation de la dinde en cuisine, j’ai remplacé la poule normalement préconisée pour ce genre d’exercice par un grosse cuisse de dinde à 4.37 € le kilo, plus abordable pour moi qu’une belle bressane bien élevée.

Prêt(e)s ?

A vos tabliers !

Read more

Publicités
Gâteau de pain rassis salé au jambon et tomates cerises

Gâteau de pain rassis salé au jambon et tomates cerises

Gâteau de Pain Rassis en version salée  avec du jambon, du gruyère et des tomates cersises
○ { Une recette anti-gaspillage alimentaire : Gâteau de Pain Rassis en version salée } ○

Préparation : 15 minutes  ~ Cuisson : 30 minutes ~ Difficulté : ~ Coût :

Gâteau de pain salé au jambon et tomates cerises

Blog de recettes et repas pour fin de mois difficile Recette fins de mois difficiles

Bonjour,

Le 16 octobre aura lieu la Journée Nationale de Lutte contre le Gaspillage Alimentaire, domaine qui me tient particulièrement à cœur.

Du plus loin que je me rappelle, on a rarement jeté de la nourriture chez nous, que ce soit chez mes grands-parents ou mes parents. Et le pli pris dans l’enfance est resté bien marqué chez moi.

En général, je ne jette rien au niveau de la nourriture. Ca arrive parfois, comme la semaine passée, où ayant acheté deux avocats, j’ai eu la mauvaise surprise en les ouvrant, de constater qu’ils étaient impropres à la consommation car entièrement marrons.  Après explications du responsable des fruits et légumes du supermarché, c’est parce qu’ils séjournent en glacière avant d’être mis en rayon … inutile de dire que je ne renouvellerai pas mon achat.

Même si ce que je vais écrire peut paraître obsolète à certains, j’ai toujours entendu dire autour de moi « qu’on ne gaspille pas le pain parce qu’on le gagne durement, à la sueur de son front », expression faisant référence à la Bible, plus précisément La Genèse, chapitre 3, verset 19.

« Tu mangeras ton pain à la sueur de ton visage jusqu’à ce que tu retournes dans la terre d’où tu as été tiré ».

En clair, on gagne de quoi se nourrir soi-même, et ce, par le biais du travail… et par conséquent, on ne jette pas le résultat de son labeur à la poubelle.

L’histoire du pain nait et se confond avec l’humanité. Les premiers pains naissent au Paléolithique, il y a environ trois millions d’années et n’ont cessé d’évoluer au gré des ans pour aboutir aux formes que l’on connait depuis le Moyen-âge et qui font partie de notre quotidien. (Je parle des pains artisanaux et non pas de ceux fabriqués par l’industrie agro-alimentaire).
Je fais mon pain trois fois par semaine en moyenne et ce depuis trois ans, depuis que mon boulanger a perdu sa fierté d’Artisan et son envie de faire du bon pain, abandonnant ses farines traditionnelles et locales au profit de mélanges tout prêts pour s’aligner sur les prix du supermarché d’à côté, plutôt que de continuer à privilégier son savoir et son savoir-faire. Même avec un petit budget, personne ne me fera remplacer un vrai bon pain par un produit industriel ! Le pain, pour moi, c’est sacré ! Le jeter relève du sacrilège …

Il m’arrive régulièrement d’avoir du pain rassis à la maison. Il termine en chapelure, en biscotte ou en gâteau de pain sucré (dessert ô combien lié à mes souvenirs d’enfance avec le pain de corbeau … là, je sens que je vous intrigue ! Si vous êtes sages, je vous explique à la fin du billet 😀 ) et cherchant à renouveler mes classiques, il termine aussi désormais en gâteau de pain salé.

Prêt(e)s

A vos tabliers !

Read more

Blanquette de dinde « à l’Ancienne »

Blanquette de dinde « à l’Ancienne »

Recette de blanquette de dinde comme une blanquette de veau selon la recette du site ChefSimon.com
○ { Blanquette de dinde « à l’Ancienne » : prendre son temps et se régaler ! } ○

Préparation : 50 minutes  ~ Cuisson : 2h30 minutes ~ Difficulté : ~ Coût :

Blanquette de dinde à l’Ancienne

Bonjour,

Pour commencer un immense merci à tous et toutes d’être là, présents et bienveillants, toujours plus nombreux à suivre le blog ou la page fan.

Je sais que je suis longue à répondre depuis quelques temps et ça va durer encore un peu, quelques semaines, sans doute jusqu’à la fin de l’année mais je m’efforce de faire  au mieux !

Aujourd’hui, je vous propose une recette économique avec un morceau pas toujours goûteux, voire sec et pas franchement « fun » mais qui mérite qu’on se penche sur son cas quand on en trouve !

La cuisse de dinde demande une cuisson longue, lente, dans un bain parfumé. Cuite ainsi, elle se révèle tendre et savoureuse, autant que la viande de veau traditionnellement utilisée pour préparer la blanquette.

Prêt(e)s ?

A vos tabliers !

Read more