Calendrier de l’Avent 2015, jour #22

Calendrier de l’Avent 2015, jour #22

01 09 12 23 15 13 19 08 20 06 02 16 18 17 25 10 07 14 05 03 21 22 24 11 04

Pour ouvrir les cases, il suffit de cliquer sur le chiffre du jour dans la page du billet, pas sur la page d’accueil😉

Calendrier de l’Avent 2015, jour #22

Bonjour🙂

Paradoxalement, ce mois de décembre aura filé à la vitesse de l’éclair et en même temps, il m’a semblé s’étirer comme un film au ralenti.

C’est un sentiment assez étrange qui m’anime à deux jours de Noël, toujours cette envie de croire à la Magie et à l’Esprit de Noël mais aussi, en même temps, une oscillation entre révolte et découragement devant la manière dont l’être humain traite ses semblables et les êtres vivants sans défense.

Je ne vais pas aujourd’hui entrer dans un long discours ou initier un débat public sur ce que je pense intimement. Mes proches savent que je suis arrivée à un certain nombre de conclusions logiques et éthiques et certains, qui pourtant ont suivi toutes les étapes de mon cheminement, ne le comprennent pas ou ne veulent pas le comprendre. Et je comprends qu’ils ne comprennent pas.

C’est peut-être aussi pour ça que je me sens étrange, comme un peu déconnectée alors que j’ai rarement été aussi consciente de tout ce qui m’entoure. J’ai les yeux grands ouverts. Mon cœur et mon esprit ne font plus qu’un. C’est comme si j’avais retrouvé un équilibre perdu.

Je ne suis pas naïve au point de penser que je n’irai jamais plus me perdre du Côté Obscur, mais peut-être qu’en étant enfin d’accord avec moi-même sur certains points, j’écarterai la tentation de m’y réfugier.

Je sais qu’on en reparlera, alors je ne vais pas plus m’étendre sur le sujet et finir ce que nous avons commencé ensemble, notre voyage au travers de l’Histoire, des histoires, des traditions et contes de Noël …

  🌟

Elle ressemble à une Baba russe, vous savez, ces poupées gigognes emboîtées dans d’autres poupées. Il parait même que c’est elle qui a inspiré l’idée de ce jouet à un vieux sabotier lorsque ce dernier est devenu si vieux qu’il ne pouvait plus continuer à tailler des bouleaux.

La légende raconte qu’il y a bien longtemps, la Fée Babouchka était assise bien au chaud dans son isba et qu’elle filait tranquillement sa quenouille. Il faisait si froid que même les plus courageux et les plus téméraires restaient chez eux.

Pourtant, quelqu’un frappa à sa porte. C’était des étrangers vêtus de somptueux costumes chamarrés. Ils lui annoncèrent que l’Enfant divin venait de naître lui dirent-ils. Nous avons suivi une étoile qui nous menait à lui mais le vent nous l’a fait perdre et nous sommes perdus.

Sur le seuil de la porte, Babouchka leur montra la direction du sud mais elle refusa de sortir. Mais une fois la porte refermée, malgré le bon feu de bois qui flambait dans la cheminée, elle n’arriva pas à se réchauffer. Le remords lui étreignait le cœur et s’infiltrait dans chaque parcelle de son corps.

C’était une très vieille fée, mais c’était aussi une bonne fée. Depuis la nuit des temps elle avait apporté au monde un peu de lumière féerique au pied des berceaux des nouveaux-nés. Alors, à la hâte, elle remplit une hotte de jouets. Elle enfila ses bottes, prit sa canne et partit en trottinant en direction du sud. Mais le vent d’hiver avait effacé les traces des pas des Rois Mages et elle ne réussit pas à les retrouver.

Alors, depuis, chaque année, à Noël,  elle brave le froid et la neige pour apporter des cadeaux aux enfants pour se faire pardonner car elle sait que dans le regard de chaque enfant brille la joie du petit Jésus.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui🙂 La suite, demain!

Je vous souhaite une belle journée toute douce 🙂

Prenez bien soin de vous !

On se retrouve demain 😉

Bisous

Cenwen

Source pour les notes qui m’ont permis de rédiger ce billet : La Grande Encyclopédie des Fées de Pierre Dubois

4 réflexions sur “Calendrier de l’Avent 2015, jour #22

  1. Je ne suis pas très « petit Jésus » personnellement, mais j’ai connu le conte de la Babouchka quand j’étais petite, et il m’a toujours captivée. Dans la version que je connais, elle était « couchée SUR son poêle », ce qui m’avait stupéfiée 😀 Merci de nous la rappeler et gros bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Isa❤

      « Couchée sur le poêle » ??? même moi, Grande Frileuse de Classe Universelle, je ne me coucherai pas sur le poêle😉 Je ne connaissais pas cette version et je la trouve chouette🙂

      J’adore les contes de Noël🙂 Demain, je termine avec celui de Dame Holle qui est sans doute mon préféré🙂

      Belle et douce fin d’après-midi🙂

      Plein de bisous doux❤

      J'aime

  2. Chez nous, il n’y avait pas contes spécifiques sauf ceux d’Andersen….Je n’avais jamais entendu parler de Babouchka et je te remercie de nous faire lire cette histoire que je retiendrai pour la raconter à ma petite-fille quand elle sera plus grande. Elle aime les contes,les livres….Belle soirée, @nnie

    J'aime

♥ Un p'tit mot fait toujours plaisir :) Un partage aussi :) Merci ♥

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s